L’entretien d’un poêle à granulé de bois

L’entretien d’un poêle à granulé de bois 2018-03-10T15:02:50+00:00

L’entretien d’un poêle à granulé de bois

Les poêles à granulé nécessitent un entretien minimal pour vous permettre de bénéficier longtemps et en toute sécurité d’un appareil de chauffage performant. C’est la raison pour laquelle nous vous recommandons :

  • De procéder à un entretien régulier du poêle.
  • De faire appel à un professionnel une fois par an pour l’entretien,
  • De faire appel à un professionnel deux fois par an pour le ramonage.
    Le même professionnel peut assurer l’entretien et le ramonage, s’il est qualifié pour cela.

Comment entretenir son appareil de chauffage ?

Contrôle et nettoyage à effectuer d’une à quatre fois par semaine :

  • Le poêle doit être éteint et refroidi.
  • Enlever et aspirer la cendre du bac à cendres.
  • Contrôler et éventuellement nettoyer le creuset perforé, en s’assurant que tous les trous d’amenée d’air sont libres.
  • Nettoyer le porte-creuset, le tube d’air comburant et la résistance d’allumage d’éventuels résidus de cendre.
  • Nettoyer la chambre de combustion et les vitres avec des produits non abrasifs.

En cas de mauvaise combustion et si vous observez une augmentation de l’encrassement, procédez également au nettoyage. Ces conseils sont généraux et donnés à titre indicatif, prenez connaissance de la notice de votre poêle, qui décrit précisément les opérations d’entretien qui lui sont propres.Elles seules font foi.

L’entretien annuel

Seul le professionnel est responsable de l’entretien annuel et connaît les bonnes pratiques. Il doit être assuré pour ses activités de ramonage et d’entretien de poêles.Ce professionnel peut être votre installateur ou une entreprise spécialisée. Il devra, selon votre poêle, réaliser au minimum les opérations d’entretien suivantes :

  • Nettoyer toutes les zones du circuit de fumée accessibles après démontage des trappes d’accès et composants
  • Nettoyer soigneusement le faisceau de tubes de l’échangeur en aspirant les poussières qui se sont déposées
  • Nettoyer entièrement le conduit d’évacuation de fumée : collecteur, pales de l’évacuateur des fumées…
  • Remonter soigneusement toutes les parties démontées sans oublier d’huiler les vis

Il existe des contrats d’entretien vous permettant de programmer en toute confiance l’intervention de nettoyage par votre professionnel.

Le ramonage

Le Règlement Sanitaire Départemental impose un ramonage du conduit de fumée, du conduit de raccordement et de la chaudière 2 fois par an dont un en période de chauffe.