Les professionnels du chauffage au granulé de bois

Retour à la carte
Membre Propellet
se-chauffer-au-granulé-bureau-etude-BOURGOIN-EXPERTISE
BOURGOIN EXPERTISE

Expert dans le chauffage au bois. Expert judiciaire.
Membre actif des commissions DTU 24.1 et 24.2 et GS14 (Avis Techniques).
Formateur et formateur de formateurs QUALIBOIS AIR, et autres formations sur mesure.
Créateur de l’application mobile INSTALL BOIS destinée aux revendeurs et installateurs d’appareils à bois (poêles, inserts, chaudières) et aux ramoneurs, et qui permet de faire les calculs de dimensionnement des conduits de fumées, de bien concevoir ou contrôler une installation tout en fiabilisant son fonctionnement (amenées d’air, distances de sécurité, etc.), de réduire la responsabilité juridique des professionnels, et de les aider à vendre.Plus de 30 ans d’expérience dans le chauffage au bois, aussi bien sur le terrain (avec le traitement de nombreux SAV) que dans les commissions de normalisation : il ne faut pas seulement savoir lire les normes mais savoir les interpréter, et être certain qu’un texte ne vient pas contredire ou amender un autre texte !
Nous avons essayé de mettre toutes nos connaissances et notre savoir faire dans l’application mobile INSTALL BOIS lancée en 02/2017.Pour être toujours à la pointe de l’information et échanger avec les membres professionnels, depuis les producteurs de granulés jusqu’aux ramoneurs, en passant par les fabricants d’appareils et de conduits, et les revendeurs et installateurs bien sûr.Chauffage au bois (granulés et bûches), poêles, inserts, chaudières, feux ouverts.Le chauffage au granulé a un potentiel de développement extraordinaire (énergie renouvelable, combustible dont la qualité est bien maitrisée, appareils performants avec une très large offre pour toutes les attentes des particuliers, etc.), mais à la condition de ne pas avoir trop de SAV et autres contre-référencements à cause d’installations mal conçues ou mal mises en oeuvre ou mal entretenues. Le DTU 24.1 exige un calcul du conduit systématiquement pour éviter des problèmes de fonctionnement, qui risquent d’arriver de plus en plus souvent avec des températures de fumées de plus en plus basses. Il faut donc que les professionnels fassent des calculs de dimensionnement : ça devient inévitable, c’est le sens de l’histoire … Les particuliers sont de plus en plus procéduriers et les professionnels doivent donc se former, se protéger juridiquement et être rigoureux s’ils veulent continuer à « surfer » sur ce formidable secteur d’activité.

Labels et certifications :